Migrants mineurs : halte à l’exploitation politicienne

 

Alors qu’il a, en tant que président du Conseil départemental, la responsabilité des mineurs errants, notamment des très jeunes migrants, Eric Ciotti a une fois de plus fait un coup médiatique en réclamant des tests osseux pour les mineurs étrangers, transformant ainsi des enfants et adolescents en grande détresse en suspects potentiels.

Cette instrumentalisation de la misère et de l’enfance à des fins politiciennes est lamentable et elle est aussi une insulte aux travailleurs sociaux du Conseil départemental qui font face à la situation avec une humanité et un professionnalisme qui doivent être soulignés.

Je regrette par ailleurs que Cécile Dumas, dont je partage les préoccupations humanitaires, ait jugé bon dans le contexte de crispation actuel de dévoiler la mise à disposition par la Région d’un lycée avant même que les mineurs migrants y soient installés. Nous avons le devoir collectif de protéger les mineurs errants d’où qu’ils viennent et cette protection passe en premier lieu par un impératif de discrétion que Mme Dumas a oublié.

Il ne sera pas possible d’avoir un débat intelligent sur l’immigration tant que ce sujet fera l’objet d’exploitations politiciennes systématiques

Xavier GARCIA
1er secrétaire fédéral du PS 06