Demande de renforts policiers: de qui se moque Christian Estrosi?

Avec le temps nous avons pris l’habitude du culot quasi proverbial de Christian Estrosi. Mais en exigeant du préfet des renforts policiers après les deux meurtres par balle qui ont eu lieu à l’Ariane et aux Moulins, il dépasse toutes les limites de l’incohérence politique.

De qui se moque t-il pour réclamer des policiers supplémentaires trois ans après avoir fait partie d’un gouvernement qui a supprimé pas moins de 12.000 postes de policiers et gendarmes, une saignée sans précédent dans nos effectifs de sécurité.

Cette nouvelle provocation lui permet surtout de se défausser de ses responsabilités dans les quartiers de l’Ariane et des Moulins, où depuis plusieurs années aucun travail de fond n’est effectué, si ce n’est le clientélisme éhonté du maire de Nice et de son adjointe à la politique de la ville, Madame Estrosi-Sassone, qui a beaucoup contribué à la dégradation du climat dans ces deux quartiers en délaissant les plus faibles et en donnant le sentiment à certains qu’ils étaient au-dessus des règles communes.

Pour ne pas en arriver à la même situation qu’à Marseille, chacun doit assumer ses responsabilités : la police, qui doit agir vite et fort, mais aussi le maire, qui doit changer de méthode dans les quartiers difficiles et se montrer moins complaisant et plus à l’écoute des habitants.

Xavier GARCIA
1er secrétaire fédéral du PS 06