30 septembre 2020

[COMMUNIQUE DE PRESSE] Décision de la CNIL sur Reporty : la fin d’une fuite en avant

COMMUNIQUE DE PRESSE

Décision de la CNIL sur Reporty : la fin d’une fuite en avant

La Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) a signifié hier à la Ville de Nice l’arrêt de l’expérimentation de l’application Reporty, au motif que la loi ne permet pas l’utilisation de ce genre de technologies.

Il est rare que la CNIL, qui se borne habituellement à formuler des recommandations de principe, soit aussi ferme dans ses interventions sur ce type d’initiatives sécuritaires. C’est dire la gravité de ce qui était en préparation. Les dérives que dénonçait le collectif que nous avons créé n’étaient pas une vue de l’esprit.

Outre un énième gâchis d’argent public alors que les finances communales et métropolitaines sont dans le rouge, il restera de cette lamentable affaire une fuite en avant irrationnelle qui a conduit le Maire de Nice à tout mélanger et à mettre sur le même plan la lutte contre les incivilités et le combat contre le terrorisme. Or, l’attentat du 14 juillet 2016 a montré qu’il était inefficace  voire dangereux de trop se reposer sur des moyens technologiques pour nous protéger. Et ce n’est pas en créant une société de la paranoïa, où tout le monde surveillerait tout le monde que nous vaincrons les terroristes. Ce serait même une façon de concéder notre défaite.

Xavier Garcia

1er secrétaire du PS 06

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.