[Compte-rendu] Débat avec Dominique Sopo, Président de SOS Racisme

Ce vendredi 1er mars, la Fédération des Alpes-Maritimes recevait Dominique Sopo, Président de SOS Racisme.

Durant 2h30, les participants ont pu échanger avec lui sur la montée des actes racistes et antisémites en France de ces derniers mois, en analyser les causes et proposer des solutions pour lutter contre ces actions.

Le racisme est un phénomène ancien mais évolutif. D’après Dominique Sopo, la notion d’antisémitisme s’est créée vers la fin du XIXème siècle sur la « peur » du Juif devenu « invisible » puisque ayant assimilé les codes des sociétés dans lesquelles il vivait. « L’arabe » d’hier est remplacé par le « musulman » aujourd’hui. On ne stigmatise plus sur une couleur de peau, mais sur une religion et/ou une culture différente et présumée incompatible avec la culture dans laquelle on vit.

Sur la montée des intégrismes, il s’agit des derniers remous de ceux qui savent perdus le combat spirituel. La première « confession » dans le monde est l’athéisme. Les religions ont perdu leur influence sur la marche du monde et les actes intégristes sont les « colères » de ceux qui n’acceptent pas cet état de fait.

Sur les moyens de lutte, Patrick Allemand a rappelé que le récit national n’a guère évolué depuis la décolonisation, laissant de côté toutes celles et ceux (immigrés, descendants d’esclaves … ) qui vivent désormais à nos côtés. Xavier Garcia s’est voulu plus positif en constatant que les actes racistes sont globalement en baisse dans le monde, mais que les réseaux sociaux leur donnent une visibilité nouvelle.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité des échanges en vidéo.

Un immense merci à Dominique Sopo pour sa participation riche, au comité SOS Racisme 06 pour sa présence en nombre. Merci aussi à notre camarade Chaama Graillat, Secrétaire Fédérale à la Lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et les Discriminations pour l’organisation de cet important événement.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.