[COMMUNIQUE DE PRESSE] Reporty : se mobiliser contre une dérive pernicieuse

Christian Estrosi a toujours souhaité faire de Nice un laboratoire en matière de sécurité, pour des résultats d’ailleurs loin d’être brillants. Mais cette fois, avec l’expérimentation d’une application permettant à des citoyens de dénoncer des incivilités via leur smartphone, cela va trop loin.

Face à des comportements inciviques déplorables, on a tous pu un jour être tenté de prendre une photo et de partager son indignation. Mais faire de simples citoyens des auxiliaires de la police à plein temps est une démarche autrement plus pernicieuse.

Sans avoir à faire de parallèles avec certaines périodes de l’histoire, la nature humaine est ainsi faite que tout pouvoir, a fortiori celui de dénoncer, peut conduire à des abus, surtout de la part de personnes qui n’ont pas été formées.

Je n’ai pas envie pour ma part – et j’espère que nous sommes nombreux – de vivre dans une société où tout le monde surveille tout le monde. Certes, une expérimentation sur 2000 personnes ne va pas transformer Nice en une nouvelle RDA. Mais sur le long terme, ce type de pratiques peut conduire à des dérives dont on ne mesure pas les effets et à une société dont nous ne voulons pas. Une mobilisation citoyenne est absolument nécessaire pour le dire avant qu’il ne soit trop tard.

Xavier Garcia

1er secrétaire du PS 06

Soutien à Martine Landry d’Amnesty

Rassemblement de soutien à Martine Landry, militante d’Amnesty appelée de façon totalement absurde à comparaître devant le tribunal correctionnel de Nice pour avoir amené des mineurs isolés du poste frontière où ils avaient été renvoyés par la police italienne, vers les services de l’aide sociale à l’enfance, ce qui n’est nullement un délit.

De nombreux militants associatifs et de simples citoyens s’étaient mobilisés ainsi que notre 1er Secretaire fédéral, Xavier Garcia, notre porte-parole Fouzia Ayoub, et Christine Dorejo, conseillère municipale. L’audience a été renvoyée au 14 février faute de pièces suffisantes, ce qui accentue l’impression d’amateurisme qui se dégage de cette affaire.

[COMMUNIQUE DE PRESSE] Recensement : une fausse stabilité qui exige de repenser l’aménagement de notre territoire

Le dernier recensement effectué dans les Alpes-Maritimes indique une quasi stabilité de sa population. Mais en y regardant de plus près, les changements ont été importants depuis 2010 et doivent nous amener à en prendre la mesure.
 
Il apparaît en effet que sous l’effet conjugué du vieillissement de leur population et de la spéculation immobilière, les communes  du littoral se dépeuplent. Saint-Jean-Cap Ferrat a perdu près d’un quart de sa population en 7 ans. Seules Cannes et l’agglomération antiboise gagnent des habitants du fait de leur dynamisme économique et du pouvoir d’achat de leurs salariés. A l’opposé, le fait que Nice perde plus de 1000 habitant indique sa difficulté à réussir la transition économique ambitionnée par l’éco-vallée.
 
On assiste a contrario à un repeuplement rapide de la périphérie du littoral et du moyen pays, surtout à l’Est du département. Les actifs vont y chercher l’acquisition d’un logement qui correspond à leur budget  et les plus modestes des loyers plus abordables que sur le littoral où le parc de logement social est totalement saturé. De nombreuses communes, souvent reculées, ont vu leur population augmenter de 10% ou plus en 7 ans (+40% pour Fontan).
Le cas de la vallée du Paillon est particulièrement emblématique. Hormis La Trinité dont le manque de dynamisme est devenu proverbial, toutes ses communes gagnent des habitants, surtout les plus éloignées des bassins d’emplois telles que Coaraze (+14%). Il ne faut pas aller chercher plus loin les raisons de la saturation insupportable du réseau routier dénoncé récemment par les habitants.
Ces tendances doivent amener les décideurs publics à agir sans attendre le prochain contrat de plan qui ne devrait pas être lancé avant 2022. Une réflexion doit être engagée sur l’aménagement du territoire, les services publics dans les vallées et le renforcement des réseaux de transport publics mais aussi des routes telles que la Pénétrante du Paillon dont les deux parties doivent être raccordées dans le sens Nord-Sud. Sans cela, il sera inutile lors des prochaines élections de s’interroger sur les votes de colère de qu’on appelle désormais « la France périphérique »
Xavier Garcia
1er secrétaire du PS 06

 

Bonnes fêtes à tous.

Chers camarades.

Je vous souhaite à tous de très belles fêtes de fin d’année. Profitez de ceux qui vous sont chers et de ce moment rare.

Et pour un réveillon réussi évitez de parler politique à table 😁.