28 novembre 2020

[COMMUNIQUE DE PRESSE] Animaux de cirque : les propos d’un autre temps du Dr Frère

(image Grégory Leclerc/Nice-Matin)

  COMMUNIQUE DE PRESSE

Animaux de cirque : les propos d’un autre temps du Dr Frère

Suite à la dénonciation des conditions de vie des animaux du cirque Medrano, notamment par le député Loïc Dombreval qui mène un combat juste contre la souffrance animale, les propos tenus par le Docteur Frère pour justifier cette situation apparaissent d’un autre temps.

S’il n’y a pas de raison de douter que les propriétaires et les employés du cirque aiment leurs animaux et font de leur mieux pour les soigner, il n’en demeure pas moins que la place d’animaux sauvages n’est pas dans un enclos, au milieu de la circulation démentielle de la place De Lattre de Tassigny. Je suis passé à plusieurs reprises devant et j’ai pu constater à chaque fois que les éléphants étaient confinés dans une vingtaine de m². Et quand bien même, ils auraient eu à certains moments 378m² d’espace, les conditions n’en restent pas moins indignes. Et que dire des zèbres parqués toute la journée dans un enclos minuscule, juste devant l’entrée du tunnel du Paillon…

Quant à l’argument de l’affluence évoqué par le Dr Frère, est-ce bien le débat ? J’ai moi-même assisté par le passé à des spectacles de cirque ou à Marineland. Ce sont de beaux spectacles qui plaisent aux enfants, mais j’en ai honte aujourd’hui parce que j’ai pris conscience de ce qu’il y avait derrière. Nous sommes en 2018, nous savons assez de choses et avons assez provoqué de dégâts irréversibles sur la faune et la flore pour comprendre qu’il faut respecter la nature et les autres espèces.

Xavier Garcia

1er secrétaire du PS 06

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.